Vidéo: Ndella Madior: «Je suis pas lesbi, il me tape plusieurs coups le soir»

Ndella Madior brise le tabou à la télé et parle de sa vie $exuelle. Et apparemment elle est très chaude au lit. Elle affirme sa bisexualité et le fait entendre au monde entier et prévient les prétendants. Elle n’a qu’affaire avec les « vrais hommes ». Quand elle divague sur la 2STV: « Je fais l’amour tous les jours ». Quelle mouche a piqué Ndella Madior Diouf ce soir.

En direct à la télé, la promotrice de Saphir FM divague carrément en direct à la télé. Elle étale sa vie $exuelle sur la place publique. « En couple je fais l’amour tous les jours. Un homme qui ne peux pas me taper tous les jours qu’il reste sur ses gardes », a t-elle lancé.

Présentation

Véritable bûcheuse devant l’éternel est souvent décrite comme un va-t-en-guerre à cause de son tempérament de feu. Mais, détrompez-vous bien: celle qui aime fouiner souvent dans le passé pour mettre en lumière ses origines princières (elle est petite-fille du roi du Royaume du Sine, Bour Sine Coumba Ndoffène Diouf), a un joli coeur. Dans cet entretien exclusif, la compagnonne d’infortune de Me Madické Niang à l’élection présidentielle du 24 Février 2019, se penche sur quelques points saillants de l’actualité nationale sporadiquement marquée par la pandémie à coronavirus ou Covid-19. Et, sans mettre de gants, Ndéla qui vient de “divorcer” avec la mouvance présidentielle dit tout. Sans détours avec la Présidente Directrice Générale du Réseau des radios “Saphir”. Entretien !

Vous êtes l’une des rares femmes cheffes de parti au Sénégal. Vous êtes Présidente de la Réconciliation Nationale pour l’Unité Africaine (RNUA). Qu’est-ce qui motive votre engagement en politique?

J’ai été inspirée par Marieme Wane Ly. C’est de là que j’ai créé mon parti politique en 2005. J’ai eu énormément de difficultés pour avoir mon récépissé du fait d’un changement d’adresse. Quand je me suis rapprochée du ministère de l’intérieur, j’ai compris qu’ils ont tout fait pour me joindre mais en vain. Par la suite, j’ai été en contact avec le département qui s’occupait des récépissés et je l’ai finalement eu, je crois que c’est en 2018.

Vous êtes la fille du célèbre Professeur Madior Diouf. La politique est-elle inscrite dans l’ADN des Diouf. En d’autres termes, votre père vous-a-t-il inspiré ?

A la maison, chez le professeur Madior Diouf, nous ne parlons pas de politique en famille ! Mon père ne m’a jamais coachée côté politique. Il m’a par contre aidée à choisir le nom de mon parti politique Réconciliation Nationale pour l’Unité Africaine (RNUA). Parce que je voulais un nom qui symbolisait l’unité africaine et la réconciliation. Et c’est là qu’il m’a demandé de choisir ce nom. Ce qui m’a inspirée, c’est un parcours de vie qui a abouti logiquement vers une création de parti politique pour faire partie des acteurs politiques, pour apporter des changements. Dès l’âge de 19 ans, j’avais des projets de créations. Apres mes études de médecine, je me suis rendue compte qu’il y avait tellement de problèmes au Sénégal. Et pour apporter du changement, j’ai découvert qu’il fallait être du bon côté, c’est-à-dire du côté des décideurs et pour cela il faut faire de la politique.

GALSEN221