Voici comment Khadim Diop (22 Ans) a engrossé L’épouse D’un Émigré, les Détails D’un Procès

7076

Sacré Khadim Diop ! Une sulfureuse affaire polluant l’atmosphère au niveau d’un célèbre quartier de Touba a atterri à la barre du Tribunal d’instance de Mbacké. Un émigré établi en Italie y a traîné sa femme et son concubin respectivement pour adultère et complicité. En effet, le célibataire a engrossé la dame mariée. ‘’Source A’’ revient le film des déballages explosives qui ont secoué la salle d’audience !

Une affaire extrêmement sensible à Touba ! Une dame mariée à un émigré a été engrossée à son domicile conjugal par son concubin. Khadim Diop et Adji. D. F vivaient leur parfait amour en cachette. Mais leur relation adultérine a éclaboussé, quand la femme âgée de 23 ans est tombée enceinte. Ainsi, son époux basé en Italie a servi une citation directe à Khadim Diop, selon des informations de ‘’Source A’’. Puis, il a saisi le délégué du procureur près du tribunal d’instance de Mbacké. Mais Me Seydina Oumar a poursuivi Adji. D.Fall pour adultère et son concubin pour complice.

Touba: Un couple adultérin trainé à la barre, se renvoie la balleSélectionné pour vous :
Touba: Un couple adultérin trainé à la barre, se renvoie la balle
Les deux prévenus ont comparu libres, jeudi dernier, à la barre. Ils ont respectivement reconnu les faits, dès l’entame des débats. Interrogée par le juge Niane sur son histoire avec Khadim Diop, l’épouse de l’émigré a parlé sans gant. Selon Adji, elle connaît son concubin, depuis plus d’un an à Touba.

‘’Mon mari m’a envoyé un téléphone portable en langue italien. Je m’étais rendue au niveau de sa place à Darou Khoudoss. Il m’installait des applications dans mon appareil cellulaire. Je lui ai exprimé mon désir de partir à l’étranger. Puisque mon époux refusait de m’amener là-bas, Khadim Diop m’a proposé de me mettre en rapport avec un vieux charlatan. Selon lui, ce dernier devrait faire des prières pour que je réalise mon rêve’’, raconte la dame mariée engrossée.

Malgré les regards fixés sur les deux prévenus, Adji a tenté de justifier son acte. Ainsi, la dame mariée a accusé son concubin de l’avoir maraboutée pour passer des relations sexuelles répétitives avec elle.

‘’Khadim Diop m’a remis un gris-gris (fass en wolof). J’ai accroché celui-ci autour de mon cou. Mais au bout d’une semaine, j’étais tombée amoureuse de lui. Je raccrochais même au nez mon époux établi en Italie, pour discuter avec mon concubin’’, lâche Adji qui secoue la salle ; d’où l’appel du juge pour calmer l’assistance.

La femme engrossée : ‘’Khadim Diop m’a remis un gris-gris (fass en wolof). Je l’ai accroché autour de mon cou. Mais au bout d’une semaine, j’étais tombée amoureuse de lui’’

Interpellé en tant que complice sur les faits, le concubin a nié catégoriquement les accusations de la dame mariée. Selon lui, Adji le fréquentait au niveau de son lieu de travail, avant de lui déclarer son amour.

‘’Elle m’a dragué en premier lieu et je n’ai pas accepté sa demande. Ainsi, je n’avais plus ses nouvelles pendant plus de 05 mois. Un jour, elle m’a appelé pour m’annoncer son divorce. En plus, Adji m’a dit que je n’aime que toi. Mais je ne l’ai jamais maraboutée, tout comme je ne lui ai jamais donné un gris-gris’’, a riposté le concubin âgé de 22 ans.

ADJI : “KHADIM DIOP ESCALADAIT LE MUR POUR COUCHER AVEC LA FEMME DU MODOU MODOU”

Reprenant la parole, Adji a fait de terrifiantes confidences qui ont encore choqué l’assistance. Elle a confié que son concubin débarquait dans son domicile conjugal, vers 01 heure du matin.

‘’Khadim Diop escaladait le mur de notre voisin, pour accéder à mon domicile conjugal. Il m’appelait, dès son arrivée, et je lui ouvrais la porte du bâtiment. Nous entretenions nos rapports sexuels dans ma chambre. Je vivais seule dans l’appartement situé en haut. Il m’a engrossée et j’ai rejoint mes parents’’, a assumé Adji.

Connu pour son franc-parler, le procureur a battu en brèche la thèse de défense de la dame. Selon lui, Adji n’était pas victime d’un maraboutage.

‘’L’affaire a éclaté, parce que tu es tombée enceinte. Sinon, vous auriez continué, en cachette, votre relation adultérine. Adji, tu devrais divorcer, puisque tu ne pouvais pas supporter l’absence de ton époux’’, l’a sermonnée Seydina Oumar Diallo. Mais Khadim Diop aussi en a pris pour son grade.

LES COUPS DE FOUET DU PROCUREUR AUX DEUX PREVENUS

‘’Si son mari te trouvait avec elle dans sa chambre, à cette heure tardive, il aurait pu te tuer et tu serais le perdant ainsi que ta famille. Même si la dame remuait terre et ciel pour passer des moments intimes avec toi, tu devrais refuser’’, a-t-il grondé Khadim, avant de requérir 06 mois de prison assortis de sursis respectivement pour eux.

Quant à Babacar, le petit-frère de la partie civile basée en Italie, a réclamé une Somme de 700.000 F Cfa à titre de dommages et intérêts. Le Tribunal d’instance de Mbacké a mis l’affaire en délibéré, jusqu’au jeudi prochain.